le cumul des mandats


 

Le canton de Paimpol a besoin de représentants  concentrés, engagés et capables de porter des projets qui combinent l’écoute de terrain, la créativité et le raisonnable budgétaire. Les qualités attendues de ces élus sont donc la disponibilité, le sens du dialogue et de l’intérêt général, un engagement sincère.

Se présenter comme candidat au Conseil départemental, c’est s’assurer de pouvoir consacrer du temps à des dossiers souvent complexes qui concernent directement la vie des gens. Des dossiers retardés, ce sont  des problèmes humains délaissés. Je n’imagine pas un élu dont la responsabilité se perdrait dans plusieurs mandats. Cumuler trois mandats comme le prétend le candidat UMP-UDI c’est d’emblée minimiser la lourdeur de la tâche. Le cumul n’est pas source d’efficacité et encore moins de démocratie

Se présenter comme candidat,  c’est aussi avoir montré sa capacité d’écoute et de respect à l’égard des électeurs. C’est savoir se concerter avec les élus et les citoyens du territoire pour élaborer des projets d’intérêt général pour le canton. Dans ce domaine on ne peut pas dire que le candidat UDI- UMP ait fait ses preuves …il a au contraire souvent montré du mépris et de l’intransigeance.

Se présenter comme candidat,  c’est enfin croire à l’utilité du mandat pour lequel on se présente et non pas l’aborder à reculons avec une certaine désinvolture. Souhaiter le démantèlement du conseil général et avoir annoncé dans la presse que le pire métier à lui infliger serait celui de Conseiller général montre combien le vote pour le  candidat UDI-UMP serait un risque pour le  canton.

Contre les candidats du cumul, de l’incertitude, du mépris, je choisis sans hésitation ceux de la disponibilité, de la solidité et  de la solidarité. Le 22 mars, je voterai Eric Bothorel, Martine Le Morvan, Anne Deltheil et Maurice Goarin.

 

Claudie Locquet, Plourivo

Publicités

Atouts et faiblesses du canton, les réponses des candidats à la Presse d’ Armor


1/ Quels sont les atouts du canton ?  La présence de nombreux services publics (Hôpital, Lycées, Collèges, CG22), son tissu associatif comptent parmi nos points forts. Son exposition littorale est un atout. : nous y avons une pêche diversifiée et polyvalente, une ostréiculture de qualité, une agriculture plurielle qui tire avantage d’un climat tempéré, notamment la zone légumière. L’Ile de Bréhat (350.000 passage/an), les espaces naturels des bois de Lancerf, à la réserve Lapicque sont autant d’atouts pour les passionnés de l’environnement et notre riche patrimoine historique (Beauport 150.000 visiteurs/an, le temple de Lanleff, le moulin de Craca)

est vivant.