Amateurs et fabricants de mauvaises nouvelles cherchent voix… désespérément – See more at: http://www.richardferrand.fr/2015/08/amateurs-et-fabricants-de-mauvaises-nouvelles-cherchent-voix-desesperement/#sthash.KgOu9oHc.dpuf

Sur la seule déclaration de l’ancien Ministre Cuvillier, ardent défenseur de la défunte « écotaxe », qui souhaitait la ressusciter dans sa région ; voilà que MM. Le Fur et Troadec, tous deux en campagne régionale depuis des mois se frottaient bruyamment les mains, prêts à remettre le bonnet rouge… et le bazar.

Chacun fit son communiqué tonitruant pour cibler le Gouvernement et, très directement, Jean-Yves Le Drian, qui obtint pourtant la suppression de cette écotaxe. Piteuse agitation qui trouva son épilogue dans la déclaration du Premier Ministre, rappelant que l’écotaxe n’est plus un sujet.

Cet épisode est révélateur des choix de campagne des deux démagogues susnommés : essayer de prospérer en créant des divisions et des oppositions entre territoires régionaux (Nord contre Sud, Ouest contre Est, intérieur contre littoral, villes contre campagne), jouer sur les difficultés des uns et des autres (par exemple en ne proposant rien aux agriculteurs mais en faisant tout pour attiser leur colère) ou encore médiatiser de potentielles « mauvaises nouvelles », réelles ou inventées pour faire peur et se poser en « grands et ultimes défenseurs » de la Bretagne.

Ces méthodes sont avilissantes pour ceux qui les pratiquent comme pour ceux qui les subissent. Il y a une forme de cynisme à vouloir à ce point séduire par la tromperie et la ruse, en pariant sur la souffrance et l’angoisse, en les renforçant au besoin, pour espérer en retirer les fruits électoraux.

Comme en témoignent les prises de position ci-dessous, la majorité régionale a toujours combattu l’écotaxe en Bretagne et les parlementaires socialistes ont obtenu sa fin.

Mais au-delà de ces péripéties médiatiques, l’enjeu est d’abord de rassembler toutes les forces bretonnes, de promouvoir tous les atouts de la Bretagne, enfin de respecter les bretonnes et les bretons, non en noircissant la réalité mais en dessinant une espérance collective.

C’est le sens du travail que conduit aujourd’hui la majorité régionale sous l’autorité de Pierrick Massiot ; c’est le sens du travail de conviction que mèneront les candidat(e)s socialistes et apparenté(e)s, le moment venu, pour obtenir la confiance des citoyen(ne)s.

Retrouver la réaction de Pierrick Massiot, Président du Conseil régional de Bretagne, en cliquant ici.
Retrouver la réaction des têtes de liste socialistes aux élections régionales en Bretagne en cliquant ici.

– See more at: http://www.richardferrand.fr/2015/08/amateurs-et-fabricants-de-mauvaises-nouvelles-cherchent-voix-desesperement/#sthash.KgOu9oHc.dpuf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s